Les aides pour rénover sa maison... Quelles nouveautés pour 2018 ?

le 06/02/2018

 

les aides pour rénover sa maison, quelles nouveautés pour 2018

 

Si vous êtes ici, c'est que vous envisagez d'engager des travaux de rénovation énergétique pour votre logement ? Quelle que soit votre situation, il y a forcément une aide* qui correspond à vos besoins d’éco-rénovation ! Mais les dispositifs actuels changent chaque année, le montant des aides financières évolue ainsi que les conditions d'attribution pour en bénéficier.
Faisons le point en ce début d'année 2018...


Le crédit d’impôt de transition énergétique (CITE)

Ce dispositif permet une déduction de votre impôt sur le revenu, représentant 30 % des travaux réalisés. Et si vous ne payez pas ou peu d’impôt, le fisc vous donne de l’argent. Il y a quand même un plafond : le montant des dépenses éligibles est plafonné à 8 000 € pour une personne seule et 16 000 € pour un couple soumis à imposition commune (donc un crédit d’impôt maximum de 2400 € pour une personne célibataire et de 4800 € pour un couple). Le CITE a été reconduit pour 2018 mais la liste des travaux éligibles a été réduite.
 

Travaux éligibles et dépenses concernées

Pour bénéficier de cette aide, vous devrez faire appel à des professionnels qualifiés RGE (c’est-à-dire Reconnu Garant de l'Environnement).

Concernant les équipements et les matériaux, le CITE est surtout concentré en 2018, sur les appareils de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, utilisant une source d’énergie renouvelable. Quant aux travaux d’isolation des parois opaques (toiture, murs et plancher), l'aide est reconduite dans les mêmes conditions qu’en 2017.

Par contre, le remplacement des simples vitrages et les appareils de chauffage au fioul à très haute performance énergétique, sortent graduellement du dispositif et ne restent éligibles qu'à hauteur de 15% et ce, jusqu’au 30 juin 2018 seulement.
 

L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ)

Ce dispositif est un prêt sans intérêt, sans condition de ressources, qui permet de financer des travaux d’économie d’énergie. Accessible à tous les propriétaires, l’éco-prêt à taux zéro permet de financer jusqu’à 30 000 € de travaux. Comme pour le CITE, les travaux doivent nécessairement être réalisés par un professionnel qualifié RGE (Reconnu garant de l’environnement). La liste des travaux éligibles est plus large que pour le CITE mais doit constituer un bouquet de travaux (au moins deux catégories de travaux éligibles parmi l'isolation, remplacement de certaines menuiseries extérieures, installation ou remplacement de certains systèmes de chauffage ou de production d'eau chaude sanitauire performants...) ou permettre d’atteindre une " performance énergétique globale " minimale du logement.
 

Autres aides

Outre le CITE et l'Eco-PTZ, d'autres aides sont susceptibles de vous assister dans l'amélioration énergétique de votre logement : la TVA est réduite à 5,5 % pour les travaux qui concourent à l’amélioration de la performance énergétique ; les aides locales ; les aides des fournisseurs d'énergie, les subventions de l'ANAH... Ensuite, à partir d’avril, certains ménages vont recevoir, sous conditions de ressources, un chèque énergie qui permet de payer des factures et aussi des travaux pour améliorer l'efficacité énergétique de son logement.


* Selon votre situation personnelle, certaines des aides présentées ci-dessus peuvent être cumulées. Pour vous informer et obtenir les meilleurs financements possibles, rendez-vous sur le site internet renovation-info-service.gouv.fr et prenez contact avec un conseiller qui pourra vous aiguiller.